Je fais des tournois de jeux de poker avec mon père

poker-en-ligne-vic-bigorre.com

Généralement, je ne travaille pas l’après-midi, je termine à 14h donc j’ai le temps libre pour faire autres choses. Comme je n’ai pas grand-chose à faire, je rends visite quelquefois à mon père. Cet homme sexagénaire a une passion : le poker. Mais étant un joueur averti, il ne joue plus qu’il ne faut. Je veux dire qu’il contrôle son budget aux jeux, et sitôt la limité dépassée, il ne cherche pas à se refaire et sort. Et ma mère n’a fait aucune remarque sur son passe-temps favori.

Il m’a appris le poker

Un jour, je suis venu et il jouait au casino. Moi personnellement, les jeux d’argent ne m’avaient jamais attiré. L’appât de gain facile ne m’a pas embobiné, car j’entends quelquefois des gens qui touchent des millions d’euros aux jeux en ligne. Je pense que ces cas ne sont pas fréquents et le pourcentage des gagnants de ces jeux est bien minime. Mais mon père m’a dit qu’il joue plus pour le frisson et le goût du challenge que pour le gain. Cela m’a rendu curieux. Il m’a demandé si je souhaite apprendre le vidéo poker. Comme il semble heureux de m’initier à ce jeu, j’ai accepté à contrecœur. Au bout de 3 séances d’apprentissage, j’en ai appris beaucoup. Et en rentrant chez moi, je me suis surpris à lire les stratégies et les techniques en ligne pour gagner au poker. J’ai fini par m’inscrire sur un casino sur internet pour pratiquer ce jeu, comme à cette adresse. Et là, l’avantage, j’ai trouvé un casino qui propose un bonus sans dépôt, ça tombe bien et je me suis lancé dans le jeu.

jouer-poker-en-ligne-vic-bigorre.com

Au bout d’une trentaine de minutes, je trouve l’ambiance assez fatigante et j’ai décidé de chercher un autre casino. Dans ce dernier, je suis bien parti pour 2 heures de jeu où j’ai gagné 150 euros. Le total des mises que j’ai payé fait 40 euros. Cette première victoire m’a réjoui et a fait monter mon taux d’adrénaline. Le samedi suivant, je visitais mon père pour faire une partie de poker avec lui au casino. Il m’a dit d’avance qu’il y a un montant de mises à ne pas dépasser. Et je suis d’accord avec cette idée car je ne souhaite pas non plus m’endetter même si l’engouement pour le poker est déjà entré dans mes veines. En ligne, j’ai appris la plupart des techniques : le bluff, le semi-bluff, le flop, turn, river… et j’ai commencé à pratiquer le bluff, débutant comme je suis. Etant encore peu habile à lire le jeu de mes adversaires, aucun joueur n’est prêt à payer ma relance, et donc le pari est un pas vers le fiasco. Je me suis retiré du jeu et lors des prochains tournois de poker avec mon père, la chance et la patience étaient de mon côté, une fois j’ai pu battre les 6 joueurs en touchant quelques milles euros. Mon père n’en croyait pas que son fils l’a battu à son jeu favori !