Mr. Robot, le phénomène – saison 2

Aujourd’hui je souhaiterais vous parler d’une série que j’affectionne tout particulièrement, Mr. Robot. La saison 2 est actuellement en cours de diffusion depuis le 13 juillet 2016. Elle comporte 12 épisodes mais à ce stade je n’en ai vu que 3, je ne vous spoilerai donc pas je vous rassure. J’aimerais avant tout vous faire part du phénomène à travers cet article et éventuellement vous donner envie de la regarder.

Mr Robot, de quoi ça parle ?

Elliot hacker Mr. RobotL’histoire de Mr Robot tourne autour d’un personnage central nommé Elliot Alderson. Il est un jeune informaticien travaillant en tant qu’ingénieur en sécurité informatique pour Allsafe Security, basée à New-York. On découvre très rapidement qu’il souffre d’une pathologie mentale étrange. Une sorte de malaise social, se manifestant parfois par de la paranoïa et des hallucinations. Il pirate certaines personnes, leurs messageries, leurs réseaux sociaux, l’historique des recherches internet, leur compte en banque, etc., pour en savoir plus sur eux, ceux qui l’intéressent du moins comme c’est le cas de son amie Angela et de sa psychiatre. En parallèle Elliot rencontre un certain « Mr. Robot » dans le métro. Ce dernier, une espèce de vagabond anarchiste un peu allumé et en colère, tente de le rallier à sa cause et à un groupe de hackers qui s’est auto-nommé « Fsociety ». Unissant leurs connaissances,  ils tentent d’infiltrer les banques et entreprises du monde afin de parvenir à un équilibre qu’ils estiment plus juste. Leur principale cible est le groupe « Evil Corp. ».

Mr Robot, pourquoi est-ce que c’est bien ?

La série est très appréciée par son côté non conventionnel et générationnel. Le monde dans lequel nous vivons est régit par Internet, les réseaux sociaux, etc. Que se passe-t-il lorsque celui-ci s’effondre, lorsque plus rien n’est sécure, quand les puissances se font menacer par des groupuscules de jeunes « geeks » sachant manier l’outil informatique d’une telle façon que d’un clic tout cet empire peut être réduit à néant. La série fédère autant qu’un V pour Vendetta ou Fight Club car elle fait écho aux actions du réel groupe Anonymous. La population a toujours été fascinée par ces justiciers masqués qui semblent œuvrer en faveur des vrais gens que le gouvernement abuse, même tout cela n’est que mascarade. De plus, l’univers du hacking et de la technologie fascinent. De vrais hackers ont par ailleurs participé au développement de la série pour la rendre crédible. On est loin d’un Mission impossible entre cascades et infiltrations à couper le souffle d‘un Tom Cruise impeccable. Ici, le charismatique mais non moins inquiétant Elliot nous entraîne dans sa fascination du pire.

Mr. Robot et Eliott, Christian Slater et Rami Mallek

Les acteurs portent merveilleusement la série. Tous incarnent parfaitement leur personnage. L’acteur Rami Mallek, qui s’est imposé parmi une centaine d’autres comédiens, a su capter l’attention du réalisateur Sam Esmail. On retrouve bien évidemment Christian Slater dans le rôle de Mr Robot dont les preuves en tant qu’acteur ne sont plus à faire. Il a d’ailleurs été récompensé d’un Goden Globe pour meilleur second rôle dans une série.

Accueil de la série Mr Robot

Avant même la diffusion du pilote, Mr. Robot avait déjà trouvé son public, et ce grâce à une technique marketing très efficace et rondement menée. La série a donc rencontré un vif et immédiat succès même auprès de noms célèbres tels qu’Edward Snowden, adepte des révélations de ce genre. Que ce soit en France ou Etats-Unis, public et critiques pros sont positivement unanimes.

Sans vous en dire plus sur la saison 2, je vous laisse vous faire votre propre opinion. Une chose est sûre, même si la narration omniprésente en voix-off d’Elliot peut agacer ou déplaire certains, le style du moins, vous ne vous ennuierez en aucun cas. Plusieurs drames internes se mêlent, tout ne gravite pas nécessairement autour d’Elliot et diverses névroses et thématiques s’imbriquent les unes aux autres. Intense !